21/10/2016 – 23/10/2016 – Voyage en Mer de Baffin

Ça bouge à bord du Safarq Ittuk ! Ça tangue !

Rien de mieux qu’un petit déjeuner copieux pour fixer l’estomac. J’avais reservé deux petits déjeuners et un dîner pour tout le trajet. Mes vivres feront l’affaire pour le repas du midi.

Nous sommes toujours en route vers Ilulissat. Le voyage est incroyable, les paysages de la côte groenlandaise sont très beaux et très purs.

Nous faisons plusieurs escales dans les villages de la côte. Depuis le bateau, on assiste aux retrouvailles et aux adieux des familles groenlandaises dans la joie et les pleurs. Les voyages sont chers et longs du fait des conditions climatiques et de la taille du Groenland. Ainsi, les groenlandais les moins aisés ne voyagent que rarement.

L’heure est venue de dîner, assez tôt d’ailleurs. Un bon repas chaud bien assis dans la salle de vie/cafétéria me permet de faire passer une partie de la soirée. Un système de diffusion de films est disponible à bord. Je choisis de regarder « Intouchables », disponible dans la collection au milieu des films d’action américains.

Le bateau laisse derrière nous des paysages sublimes colorés par les différentes lumières du soleil le long de la journée.

Le soleil se couche sur l’Arctique…


– « Iceberg droit devant !!! »
– « Oh ta gueule René, c’est pas le moment de faire des blagues hein. »
– « Ok, m’en fous moi, j’dis ça j’dis rien. »

La raison de ce voyage en bateau prend tout son sens. Nous sommes entrés dans la baie de Disco, où est localisée la ville d’Ilulissat. Cette dernière est réputée pour son glacier, le glacier d’Ilulissat. C’est le glacier qui génère le plus d’icebergs au monde.

Certains icebergs sont monstrueux par leur taille. Lorsque l’on regarde les petits icebergs qui passent à côté du bateau, on voit très bien de haut la partie immergée colorée d’un bleu curieux. La base sous l’eau qui permet de faire tenir l’iceberg debout est bien plus large que la partie visible. On comprend alors tout de suite le léger incident subi par le Titanic quelques décennies auparavant.

Notre traversée de la baie de Disco touche à sa fin, nous allons accoster à Ilulissat.

Laisser un commentaire